Jean Lafontaine: «La Nikon 300mm f/4 impressionne!»

La 300mm f/4 de Nikon est légère et compacte, mais ne fait pas de compromis quant à la précision et la netteté d'image.

Même sur un appareil plein capteur, une 300mm, c’est un outil photographique qui ouvre toutes sortes de possibilités. Voilà tout un objectif dans cette gamme, le Nikkor 300mm f/4E PF ED VR.

Une focale versatile

Un objectif téléphoto de cette gamme permet de faire d’excellentes photos d’animaux dans la nature à une distance raisonnable, et se situe au début de la gamme des focales utilisées pour faire de la photographie d’oiseaux.

Bien sur, avec son facteur de rapprochement élevé, c’est aussi un objectif de premier choix pour la photo sportive.

Mais c’est aussi un excellent choix créatif pour photographier des personnes sans envahir leur intimité, peu importe que vos sujets sachent ou pas que vous les photographiez.

Une 300mm vous permet de faire des gros plans de visage très serrés et, quand les sujets sont assez près, de contrôler la profondeur de champ afin d’isoler vos sujets et du même coup, d’obtenir un certain niveau de bokeh. Celui du 300mm f/4 n’est évidemment pas le même que sur un f/2,8, mais sur un appareil plein capteur, l’effet est quand même intéressant.

Enfin, dans son usage plus classique de téléphoto, le 300mm donne une bonne compression des espaces qui permet de juxtaposer des objets lointains et de réaliser certains types de photos de paysage qui échappent au plus conventionnel point de vue «grand angle».

Compact et léger

La taille de la 300mm f/4 PF rappelle beaucoup la 24-70mm f/2,8 de Nikon

Ce nouvel objectif de Nikon porte le code PF, ce qui, en langage Nikon, signifie qu’il utilise une lentille de type Fresnel, Un principe optique qui lui permet de concentrer la lumière tout en restant relativement compacte, donc plus légère. Sa petite taille est aussi un atout pour les portraits plus intimes, puisque cet objectif n’a pas l’air d’un télé.

J’ai utilisé cet objectif sur un Nikon D810 lors d’un voyage au Costa Rica et j’ai été impressionné par sa précision, sa facilité de manutention et surtout son poids tràs léger. On peut facilement le traîner toute la journée sans se fatiguer.

En prime, le temps peut devenir très humide par moments au Costa Rica, et le fait que cet objectif soit tropicalisé m’a permis d’affronter les journées les plus humides sans crainte.

En voyage

C’est donc un objectif idéal pour le voyage; (ou pour traîner dans un sac) il ressemble à s’y méprendre au 24-70 f/2,8 de Nikon, sauf qu’il pèse 750g comparativement aux 900g du 24-70.

Aussi peu de poids pour un téléphoto de 300mm, tropicalisé, voilà qui ouvre la porte à des photos à main levée très acceptables, d’autant plus que l’objectif est stabilisé. Elle est équipée du système VR de Nikon, qui procure un gain de stabilité qui peut atteindre 4 crans.

J’ai pris plusieurs photos avec le multiplicateur de focale Nikon 1,4x, ce qui me donnait une focale effective de 420mm.

Malgré cet accessoire, l’objectif demeure léger à manipuler, ce qui n’enlève rien à sa solidité et sa robustesse.. La mise au point est rapide et précise, et les images ont un piqué exceptionnel.

C’est un objectif de premier ordre que je n’hésite pas à recommander.

À voir aussi sur Photo CDM

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>